• La gestion des fichiers

    La gestion de fichier est un exercice qui nécessite parfois plus que l’outil inclus avec un système d’exploitation, que ce soit le Finder pour Mac OS X ou l’explorateur pour Windows.

    La gestion des fichiers

    Si ces logiciels font leur travail pour la plupart des opérations « basiques », ils atteignent vite leurs limites lorsqu’il s’agit de renommer des fichiers en masse selon des critères définis par l’utilisateur, de supprimer des doublons ou de synchroniser deux répertoires, autant de cas de figure où l’on peut trouver des outils spécialisés très performants.

    La gestion des fichiers

    Il est possible d’ajouter quelques fonctionnalités à ces gestionnaires de fichier, voire de les remplacer par des solutions alternatives.

     

    Définition

    Un système de fichier (« file system ») ou système de gestion des fichiers est une structure de données permettant de stocker les informations et de les organiser dans des fichiers sur ce que l’on appelle mémoires secondaires (disque dur, disquette, CD-Rom, clé USB…).

    Ainsi, l’utilisateur a la possibilité de traiter, de conserver des quantités importantes de données ainsi que de les partager entre plusieurs programmes informatiques. C’est fichier sont localisables à partir d’un chemin d’accès.

    La gestion des fichiers

     

    Nommer des fichiers

    Le nom d’un fichier est une chaîne de caractères, parfois de taille limitée, et dans laquelle certains caractères ayant un sens pour le système d’exploitation peuvent être interdits.

    C’est le cas par exemple pour les caractères « : », « / » ou « \ » sous Windows.

    Les systèmes de fichier Unix sont généralement neutres pour le jeu de caractère utilisé (considéré au niveau bas comme une simple suite d’octets).

    Sous Windows, le nom d’un fichier possède en général un suffixe (extension) séparé par un point qui est fonction du contenu du fichier : .Txt pour du texte par exemple. De cette extension va dépendre le choix des applications prenant en charge ce fichier.

    Toutefois, sous Linux/Unix, l’extension fait simplement partie du nom de fichier, son format est détecté par le type MIMA inscrit de façon transparente dans l’en tête des fichiers.

     

    Typologie des extensions de fichiers

    Usage selon les systèmes d’exploitation

    La gestion des fichiers

    Microsoft Windows utilise l’extension pour associer un fichier et un logiciel qui peuvent gérer. Il est possible, sous Windows, de masquer l’extension de certain fichiers. Cette information est en effet partiellement présentée par l’icône du fichier.  Sur Unix, l’extension n’a pas de sens pour le système d’exploitation, mais peut être utilisée par habitude, par souci de clarté et par des applications.

     

    La gestion des fichiers

    Les versions 1 à 9 de Mac OS avaient un dispositif différent pour renseigner sur le type de contenu d’un fichier donné, où tout fichier est équipé de métadonnées « code de type » et « code du logiciel créateur ». Cependant, rien n’empêchait de rajouter manuellement l’extension au nom du fichier pour faciliter l’échange de document avec les autres systèmes d’exploitation. Depuis la version 10 de Mac OS, les documents comportent systématiquement une extension au nom du fichier (que l’on peut ou non visualiser).

     

    Modification de l’extension

    On peut changer l’extension d’un fichier sans en changer le contenu, de la même manière que l’on peut changer le reste du nom. Cette opération est souvent risquée si elle n’est pas effectuée en connaissance de cause : souvent les logiciels se basent sur l’extension pour identifier le type du fichier et ils ne pourront pas reconnaitre le format de données.

    C’est la raison pour laquelle Microsoft Windows masque par défaut l’extension. Ceci peut être modifié dans les paramètres d’affichage des « options de dossier », et le changement d’extension devient alors possible ; Cependant Windows avertit l’utilisateur que le fichier risquera d’être inutilisable avec une demande de confirmation avant du changement.

    Au contraire, avec Linux, la simple commande « file » permet de reconnaitre le format d’un fichier.

     

    Extension

    Description

    Programme associé

    .avi

    Clip vidéo, ils peuvent être lus grâce à un lecteur multimédia.

    Lecteur multimédia

    .bmp

    Image au format Bitmap. Elles peuvent être lues avec presque n’importe quel programme graphique.

    Logiciel de traitement d’image comme paint.

    .doc

    Pages de traitement de texte.

    Microsoft Word, OpenOffice Writer

    .eps

    Image PostScript (Encapsuled PostScript)

     

    .gif

    Image au format Graphic

    Interchange Format

     

    .htm

    Page internet

    Editeur pages web comme Front page ou DreamWeaver.

    .jpeg

    Image au format JPEG

    Logiciel de traitement d’image

    .mp2

    Fichier audio Mpeg

    Winamp

    .mp3

    Fichier Audio MP3 (MPEG-1 Layer 3)

    Winamp

    .odt

    Page de traitement de texte

    OpenOffice Writer

    .pdf

    Fichier Adobe Acrobat

    Adobe Acrobat reader, PDF creator, OpenOffice.

    .php

    PHP Hypertext Processor version 4 (PHP4). Il s’agit de pages web dynamiques générées au niveau du serveur.

    Navigateur web quelconque, serveur web supportant le PHP

    .ppt

    Fichier PowerPoint

    Microsoft PowerPoint, Writer

    .psd

    Image Abobe Photoshop

    Adobe Photoshop

    .rar

    Fichier compréssé

    Rer.exe, unrar.exe, WinRAR

    .tif

    Image

     

    .torrent

    Fichier BitTorrent

    Client Bit torrent

    .ttf

    Police de caratère trueType (True Type Font)

     

    .txt

    Fichier textes universels

    Logiciel de traitement de texte ou bloc-note

    .wmv

    Windows Média Vidéo, fichier vidéo haute définition

    Média player Classic, Windows Media Player, VLC

    .xls

    Fichier Microsoft Excel

    Microsoft Excel

    .zip

    FIchier compressé

    Logiciel de compression : Winzip, PowerArchiver, 7Zip…

     

    Méthode de sauvegarde des fichiers

    Voici les bonnes raison de sauvegarder ses fichiers :

    • Panne de matériel informatique
    • Attaque virale / virus informatique
    • Panne de courant en plein travail
    • Plantage du logiciel
    • Mauvaise manipulation
    • Vol de matériel

     

    Voila pourquoi il est indispensable de sauvegarder les documents importants.

    La première bonne habitude à prendre est de stocker tous les fichiers de données dans un même dossier (le dossier « parent ») dans lequel vous pourrez créer tout les dossiers et sous-dossiers que vous souhaitez (les dossiers « enfants »). Ce reflexe permet, le cas échéant, d’être sur, en sauvegardant ce dossier « parent » de récupérer toues les données qui risqueraient d’être égarées.

     

    Voici les types de stockage les plus courants :

    • Disques durs (internes ou externes)
    • Autre disques amovibles
    • DVD et CD inscriptibles
    • Emplacement réseau

     

    Les trois première options sont appelées collectivement des médias ; Vous pouvez également utiliser un service de stockage de fichier basé sur internet ; Au moment de choisir quelle option utiliser, comparez l’aspect pratique, la simplicité d’utilisation, et prenez en compte la quantité et la taille des fichiers que vous souhaitez sauvegarder.

     

    La disquette

    La gestion des fichiers

    La disquette ne peut pas être considérée comme un support convenable de sauvegarde pour deux raisons essentielles : sa capacité de stockage et sa fragilité. Elle peut convenir de manière très ponctuelle mais ne peut en aucune façon être la solution unique de sauvegarde.

     

    Sur une partition du disque dur

    Cette solution est sans doute la moins sécurisée. Certains logiciels permettent de partitionner un disque dur en plusieurs disques virtuels. Une fois la partition réalisé, vous verrez apparaître deux disque (ou plus, si vous en avez créé plusieurs partitions) dans votre poste de travail : le disque C: et le disque D: (le disque D: peut être renommé par une autre lettre).

    La gestion des fichiers

    Le jour où un virus infecte le disque système C: ou tout simplement lorsque vous voulez réinstaller votre système d’exploitation. Vous pouvez alors formation votre disque système (C:) et réinstaller le système d’exploitation tout en gardant votre partition D: avec ses données.

    Cette formule fonctionne bien tant que le disque ne connait pas une panne mécanique ; Si le disque casse physiquement, il ne sera plus possible de lire le disque avec ses partitions C: et D:.

     

    Le CD-Rom, le DVD-Rom, la clé USB

    La taille beaucoup plus importante des CD et DVD, le faible coût des graveurs et des disques vierges, et la relative fiabilité des supports, font que cette formule de sauvegarde peut sembler être une bonne formule. De plus, le fait de pouvoir transporter le support et le mettre en lieu sur joue en faveur de cette solution.

    La gestion des fichiers

    Si vous décidé d’opter pour cette méthode et que nous avez beaucoup de fichier a sauvegarder, assurez-vous que vous disposez de suffisamment de disq ue pour effectuer cette tâche. L’assistant de sauvegarde de fichier vous indique la quantité d’espace requise à chaque fois que vous effectuez u ne sauvegarde et recommande le type de média à utiliser. Ajouter des étiquettes avec la date et l’heure de la sauvegarde sur vos disques, afin de les retrouver plus aisément ultérieurement. Pour une protection maximale, conserver les disques dans un endroit à l’ abri des risque d’incendies et éloigné de votre ordinateur.

     

    Il en est de même pour les clés USB. Les clés SB permettent de sauvegarder quelques documents mais elles ne peuvent pas être considérées comme de véritable solution de sauvegarde. Leur capacité reste mesurée, donc n’autorise pas une sauvegarde importante et le support n’est pas d’une fiabilité extraordinaire.

    La gestion des fichiers

    De plus, ces supports ont comme inconvénient de ne pas pouvoir automatiser la sauvegarde. Ce type de sauvegarde nécessite d’être physiquement devant l’ordinateur afin d’effectuer la manipulation et il vaut mieux ne pas utiliser l’ordinateur pendant la sauvegarde (surtout en cas de gravure de CD).

     

    Installer un deuxième disque dur

    Un second disque dur peut être un support de sauvegarde intéressant : on est alors à l’abri d’une défaillance physique du disque dur principal.

    En cas de problème, on peut le remplacer par un autre disque, réinstaller le système, les applications, et retrouver tous les documents depuis ce deuxième disqu e ; il y a très peu de risque que les deux disques tombent en panne en même temps, mais mieux vaut utiliser un disque dur externe.

    La gestion des fichiers

    Sauvegarder sur un véritable disque dur est une solution à privilégier car le support est de très grande capacité et permet d’automatiser la sauvegarde ; Le fait de sauvegarder sur un support externe à l’ordinateur présente le gros avantage de ne pas avoir la sauvegarde au même endroit que l’unité centrale.

    La meilleure solution donc à sauvegarder sur un disque dur externe à la machine.

     

    Le disque dur externe

    Sauvegarder ses données sur un disque dur externe présent de nombreux avantages : la capacité de stockage est énorme et le disque externe permet de mettre les sauvegardes en sécurité.

    La gestion des fichiers

    Le disque dur externe comme son nom l’indique, est physiquement indépendant de l’ordinateur. C’est la solution idéale si l’on souhaite mettre le disque dur à l’abri.

    C’est sans doute la meilleure solution après la sauvegarde réseau.

     

    Sauvegarde sur internet

    C’est une solution très peu connue mais pourtant il y a de plus en plus de professionnels qui proposent ce service gratuit ou payant. Le principe est simple, vous sauvegardez vos données sur des serveur via la connexion internet (identifiant + mot de passe).

    La gestion des fichiers

    Cette solution présente des avantages et des inconvénients :

    • Avantage :
      • Les fichiers sont, à priori, en lieu sûr,
      • La sauvegarde est « déportée »,
      • Vous accédez à vos fichiers de n’importe quel poste connecté à internet,
      • Le support est « virtuel » (risque de perte ou de vol limités).
    • Inconvénients :
      • L’espace est limité,
      • Connexion internet nécessaire
      • Confidentialité des documents

    La gestion des fichiers

    « Les systèmes d'exploitationLes organisations professionnelles »

    Tags Tags : , , ,
  • Commentaires

    1
    Jeudi 19 Mai 2016 à 12:23

    Bon article

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :